Deux sternes de Saunders à la Réunion

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>
Ces petites sternes ont été observées à l’étang du Gol pendant quelques jours en janvier 2020.

L’étang du Gol est un lieu d’accueil majeur à la Réunion pour les oiseaux migrateurs ou erratiques, en particulier lors de l’été austral.

Pourtant la configuration du lieu n’est pas toujours favorable. Les fortes houles de l’hiver austral tendent à renforcer le cordon de galets littoral, ce qui provoque une hausse du niveau de l’eau dans l’étang constitué des ravines Maniron et du Gol.

Les oiseaux peuvent alors se poser et se nourrir sur la plage de sable en arrière du cordon littoral et sur quelques galets dans la Ravine du Gol. Ailleurs l’eau est trop profonde et la végétation herbacée est trop haute.

Les fortes pluies de fin décembre ont eu pour conséquence d’éventrer le cordon littoral brutalement et de faire baisser rapidement le niveau d’eau dans l’étang, ce qui a alors dégagé de vastes surfaces sablonneuses dans les deux ravines.

Coïncidence ou pas, alors que nombre de limicoles migrateurs sont déjà repartis, deux sternes ont été vues à partir du 14 janvier 202 par Philippe Feldmann et Mathilde Prior et signalé sur la plateforme d’observations www.faune-reunion.fr (Merci pour le partage ! 🙂 )

Souvenirs…

St-Louis, 6h, il fait encore sombre. Je suis surpris par la baisse du niveau de l’étang. Cela permet de revoir la pile du pont de l’ancien de chemin de fer qui a été couchée lors d’une précédente rupture du cordon littoral, ce qui laisse imaginer la puissance de cette masse d’eau quand elle se met en mouvement ! Des pêcheurs s’affairent près de l’embouchure, côté mer. Ailleurs le spectacle est plutôt désolant : de nombreux poissons morts (probablement à cause des entrées d’eau salée dans l’étang) mais aussi une incroyable quantité de déchets…

Les petites sternes…

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>

Prévenu que deux sternes avaient été vues quelques jours auparavant, je commence à scruter aux jumelles. Je n’ai pas à attendre longtemps, un oiseau blanc de taille moyenne vole à une dizaine de mètres au-dessus de l’eau, plonge en quelques fois et disparait. J’ai bien eu le temps de faire quelques photos mais ce fut assez court !

J’attends de longues minutes, en vain. Je décide alors de remonter la ravine du Gol en franchissant les différentes petites passerelles puis je me pose dans l’herbe et attend un peu. Au bout d’une demi-heure, une puis deux sternes reviennent et recommencent à pêcher.

… ont la pêche !

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>

Le spectacle est magnifique : l’oiseau vole, ralentit à peine en resserrant les ailes puis pique franchement, touche l’eau boueuse et ressort pattes pendantes en quelques coups d’ailes, parfois avec un petit poisson dans le bec, parfois non !
Quand un poisson est attrapé, il est souvent saisi perpendiculairement au bec puis tourné et avalé la tête la première. Il arrive que la sterne se torde la tête, voire se tourne toute entière un bref instant !

Les scènes de pêche durent quelques minutes puis les sternes s’éloignent et retournent se poser en amont dans la ravine Maniron.

La chaleur devient lourde, les nuages orageux prennent des teintes grises, je choisis de partir pour mieux revenir le lendemain.

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>

Les jours suivants seront l’occasion de retrouver des photographes connus ou nouveaux. Tous apprécieront ces oiseaux peu farouches au rythme est assez régulier : environ 5 minutes de pêche puis une demi-heure à une heure de pause.

Le challenge est de photographier les scènes de pêche, ce qui n’est pas aisé car quand il pêche, l’oiseau est rapide !

Mais un nouvel épisode de fortes pluies provoque une nouvelle rupture de ce qu’il restait du cordon littoral. Le niveau et la surface en eau se réduisent encore. Est-ce que la pêche devient moins favorable ? Les sternes seront moins présentes et ne seront plus revues après le 20 janvier et le passage d’une tempête tropicale au nord de la Réunion.

Identifications

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>

Taille moyenne, dessous tout blanc, bec noire, tête passant du blanc au gris sombre d’avant en arrière et dessus des ailes gris foncé sur l’avant, gris clair sur l’arrière permettent de déterminer une sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature.

Cette espèce niche et visite les côtes de l’ouest de l’Océan Indien : Madagascar, côtes est-africaine de la péninsule arabique et ouest-indienne et les iles (Seychelles, Maldives, Comores…).

Elle est rarement vue à la Réunion et ne semble jamais y avoir niché.

<p>
	Sterne de Saunders (Sternula saundersi) immature volant au-dessus de l&#39;Etang du Gol</p>

Les petits poissons péchés pourraient être de jeunes Mulets cabots ou Mulets grosse tête (Mugil cephalus) (comm. pers. Université de la Réunion)

L’étang du Gol

<p>
	Embouchure de l&#39;Etang du Gol avec cordon littoral ouvert</p>

L’étang du Gol est un espace naturel de petite taille. Il est soumis à de fortes pressions naturelles (variations du niveau d’eau) mais surtout humaines. Il faut saluer le travail des agents de la CIVIS qui ont nettoyé les déchets qui apparaissaient au fur et à mesure de la baisse du niveau d’eau mais aussi ceux qui étaient jetés quotidiennement…

Dommage, car au-delà du plaisir de l’observation, l’étang du Gol est avant tout un haut-lieu de biodiversité à la Réunion.

Bibliographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *